Tout ce qu’il faut savoir pour faire du sport en étant asthmatique

Sport

Tout ce qu’il faut savoir pour faire du sport en étant asthmatique

L’asthme est une maladie qui touche près de 10% de la population française. Dans ce cas, la question de la pratique du sport est généralement posée, alors qu’il n’y a aucun risques à pratiquer une activité physique quand on souffre de l’asthme.

L’asthme c’est quoi ?

L’asthme est une maladie respiratoire qui touche entre 5 et 10% de la population. Celle-ci affecte les bronches de l’individu. Les bronches sont des tuyaux qui sont entourés de muscles présent dans les poumons. Lorsque nous sommes asthmatique, des crises peuvent survenir, les muscles peuvent se contracter on appelle cela un bronchospasme. Celui-ci piège l’air dans les poumons et entraîne par la suite des difficultés respiratoires avec notamment de la toux et une respiration sifflante. Cela peut être provoqué par l’inhalation de substances irritante pour les voies respiratoires, des conditions climatiques ou même de l’hyperventilation lors d’un effort. Ces symptômes interviennent brutalement et peuvent repartir très vite. “ Les asthmatiques oublient souvent qu’ils sont asthmatiques jusqu’à ce qu’ils fassent une crise “ souligne Docteur Donato, pneumologue au CHU de Strasbourg.

Quelles sont les précautions à prendre lorsqu’on effectue une activité sportive en étant asthmatique ?

Pratiquer une activité sportive est conseillé chez les individus atteint de l’asthme. “ Cela ne doit pas être un handicap, surtout en 2017. Hormis les cas très graves, et rares, il n’y a aucun souci à faire une activité physique. La pratique sportive est conseillé chez 97% des asthmatiques.” nous apprend le docteur Donato. L’asthme n’est pas une maladie grave mais nécessite tout de même quelques précautions. Il faut principalement effectuer un échauffement progressif. Pendant la pratique de l’activité sportive qui entraîne donc un effort, il faut respirer au maximum par le nez qui va jouer un rôle de filtre. Cependant, il faut éviter de pratiquer l’activité sportive en extérieur avec des conditions qui sont défavorables : une météo sèche et très froide ou une météo sèche et très chaude, ou même quand il y a du vent avec les pollens pendant le printemps. Une obstruction nasale dû à une rhinite peut présenter également des risques. Les individus qui se connaissent bien peuvent également prendre leur bronchodilatateur avant de pratiquer l’activité physique.

Quel sport est conseillé aux asthmatique ?

“ Je suis persuadé que la natation est le sport le plus intéressant pour les asthmatiques, malgré quelques doutes qui étaient émis par rapport à la présence de chlore de l’eau ” explique le médecin. Celui-ci détaille ses faits par un travail important de la respiration et la présence d’un air saturé en eau, un air qui est bon pour les poumons. En général il n’y a pas de contre-indications pour la majorité des asthmatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *